SIGNALETIQUES Handicapés

La SIGNALETIQUE

Arrêté du 1er août 2006 modifié par l'arrêté du 30 novembre 2007

 

La lisibilité de l’information

 

Les informations données sur ces supports doivent répondre aux exigences
suivantes :

- être fortement contrastées par rapport au fond du support ;

- la hauteur des caractères d’écriture doit être proportionnée aux circonstances : elle dépend notamment de l’importance de l’information délivrée, des dimensions du local et de la distance de lecture de référence
fixée par le maître d’ouvrage en fonction de ces éléments.

- Lorsque les informations ne peuvent être fournies aux clients sur un autre support, la hauteur des caractères d’écriture ne peut en aucun cas être inférieure à :

- 15 millimètres pour les éléments de signalisation et d’information relatifs à l’orientation ; 4,5 millimètres sinon.

Pour tout document, il est souhaitable d'utiliser une police aux caractères « bâton » (Arial, Verdana, Calibri, Frutiger) corps 18, interligne 1,5. Ajouter de l'inter-lettrage

si la police retenue est serrée, à l'instar de la police Arial. Éviter les typographies « avec Serif ».

 

 exemple :    ENTRÉE

 

Pour être comprise par le plus grand nombre des clients, qu’ils soient en situation de déficience cognitive, de grand âge, d’illettrisme ou de non-connaissance de la langue française, il est fortement souhaitable de doubler toute information écrite par des pictogrammes (et inversement), en ayant recours de préférence, aux pictogrammes  normés lorsqu’ils existent.

A éviter : l’utilisation de pictogrammes stylisés qui, pour nombre de clients, dégradent l’information.